Language
RÉSERVEZ
DIRECTEMENT
Call Mail Réservez directement. RÉSERVEZ DIRECTEMENT

Histoire

Un hôtel-château avec une histoire riche en tradition

L‘hôtel-château Wartegg au bord du lac de Constance a une longue histoire. Kaspar Blarer de Wartensee, prévôt à Arbon au service de l‘évêché de Constance, a construit le château Wartegg en 1557 à l‘endroit d‘une ancienne ferme domaniale. Au cours des siècles, les propriétaires du château ont changé à maintes reprises, puis à partir des années cinquante le bâtiment s‘est délabré de plus en plus.

En 1994, la famille Mijnssen acquiert le château en même temps qu’une grande partie du parc, et sort ainsi le château Wartegg d‘une douce torpeur qui durait depuis des décennies. Les pièces ont été rénovées avec précaution et c‘est devenu un hôtel moderne et durable avec un excellent restaurant bio.

Livre
Wartegg – hommes et château

À la fin du mois un nouveau livre des contes sur le château Wartegg a paru chez la maison d‘édition d‘Appenzell (Appenzeller Verlag), écrit par Otmar Elsener. En combinaison avec un choix d‘images et une conception intéressante, faite par Adrian Elsener, ce livre décrit une image très vivante et originale du château Wartegg, de ses habitants et des personnes impliquées. Alors même que l‘histoire de cet endroit semblait déjà „écrite“, des aspects intéressants sont apparus sous un nouvel éclairage historique: Laissez-vous surprendre!

Ce livre (en allemand) est disponible dès maintenant à la réception et dans les librairies.

Le prix s‘élève à 38.- CHF

(Tous les liens en allemand)

1557

Kaspar Blarer de Wartensee, prêvôt à Arbon au service de l‘évêché de Constance, construit le château Wartegg à l‘endroit d‘une ancienne ferme domaniale. Le berceau des Blarer de Wartensee est le château Wartensee, situé un peu plus haut, qui est administré de nos jours comme hôtel-château. Son frère  Diethelm Blarer von Wartensee devient l‘abbé du monastère de St. Gall en 1530, il consolide la position de l‘abbaye du prince dans la période turbulente de la Réforme.

1659

 Diethelm Blarer von Wartensee devient pour une courte période propriétaire du château. Avec le maire de Bâle Rudolf Wettstein il obtient onze ans auparavant, à la fin de la guerre de trente ans lors de la paix de Westphalie, l‘indépendance de la Confédération de l‘Empire allemand. Il passe pour une des personnalités diplomatiques dominantes de la Confédération au 17ème siècle.

1676

Fidel de  Thurn und Valsassina, précepteur de l‘abbaye du prince, acquiert le château de l‘abbaye. Pour ses activités diplomatiques, parmi lesquelles le placement de mercenaires issus de familles de paysans pauvres, comme mercenaires suisses (en allemand: Reisläufer) auprès de la couronne française. Il construit l‘aile occidentale pour des invités. Jusqu‘en 1823, le château reste propriété de ses descendants.

1789

Au cours de son histoire complexe, le château Wartegg sert à plusieurs reprises de lieu de refuge. Ainsi, le château devient-il aussi lieu d‘exil pour des familles nobles qui fuient les troubles de la Révolution Française. Le Marquis de Bombelles était diplomate du roi de France. Son épouse était dame de la cour de la soeur de Louis XVI à Versailles. Les journaux des soeurs Wynne datent de cette époque, les deux filles décrivent ouvertement leur séjour au château Wartegg où elles étaient invitées par la famille Bombelle, indirectement des Thurn et Valsassina.

1860

Louise de Bourbon-Parme, duchesse et régente de Parme, acquiert le château Wartegg comme siège d‘exil. Par la suite, le château est élargi de l‘aile sud et le parc anglais est établi. Sa petite fille Zita se marie avec le dernier héritier du trône de l‘Empire austro-hongrois et elle devient impératrice. Après la fin de l‘Empire en 1919, la famille trouve pendant quelques mois un exil au château Wartegg. La famille Bourbon-Parma doit abandonner le château en 1924.

1929

Le château est acquis par l‘industriel allemand Dr. Gustav Mez, qui le transforme et réalise une dernière transformation, ainsi qu‘une vaste rénovation. La tour des escaliers est remplacée par une large cage d‘escaliers et un nouveau lieu est construit : „le bain turquoise“ réalisé dans une technique historique de glaçure perse. Mez a fondé en 1906 la „ Mercedes Bureau-Maschinen sàrl“ une société innovatrice qui produisait des machines à écrire et à calculer. Ces dernières ont été produites en Ex-RDA jusque dans les années 1980. La famille Mez a abandonné le château à la fin des années 1950.

Pendant les décennies suivantes marquées par les intérêts spéculatifs dans la construction, le château se délabre de plus en plus, le parc est traité comme terrain de construction de réserve. De plus en plus de voix issues de la population s‘engagent pour la protection du parc (en allemand: Schutz des Parkes) et sont entendues dans la planification de la commune, et l‘accès public au parc est assuré.

1994

La famille Mijnssen réveille le château Wartegg d‘une douce torpeur qui durait plusieurs décennies: elle acquiert le bâtiment du château et la grande partie du parc vers l‘est, fait des rénovations avec précaution en fait un hôtel moderne et durable avec une excellente gastronomie fraîche et bio.

L‘ association culturelle de Wartegg garantit le lien avec l‘inspiration artistique.

2007

On laisse tomber la réalisation d‘une grande superstructure en 2007 en faveur d‘une mise sous protection, et les propriétaires de terrain sont dédommagés. Grâce à sa reconnaissance en tant que monument naturel, fondé grâce aux moyens financiers d‘organisations de protection de paysages et de personnes privées, la fondation parc de paysage Wartegg est maintenant propriétaire d‘une parcelle clé.

L‘association de soutien du parc Wartegg marche depuis 2013 sur les traces de l‘initiative de la communauté d‘intérêts Warteggpark.